livres numériques

Avec le numérique il y aura trop de livres ?

...
La surproduction existe depuis longtemps mais chacun assume ses choix
Acheter des livres numériques à cinq euros maxi.
Avec le numérique, il y aura trop de livres ?

Il est vrai qu’actuellement, la production est très modérée !
Le centre national du livre fournit les chiffres obtenus grâce à la
BnF (le dépôt légal livres) : 67 278 titres en 2010 contre 66 595
en 2009.

Le nombre de livres vendus (chiffres 2009 toujours du CNL via
SNE, enquête de branche, échantillon 2009) : 437,8 millions
d’exemplaires.
Mais pour obtenir les ventes moyennes il ne faut pas diviser par
67 278 !
Le nombre de références vendues au moins une fois en France
en 2009 serait de 633 946.
Le tirage moyen 2009 serait de 8 147 exemplaires, selon le SNE,
enquête de branche, échantillon 2009, données retraitées.
Mais rappelez-vous que selon le SNE, « Le pilon, ce n’est ni
négatif ni scandaleux. C’est au contraire un régulateur
nécessaire du secteur. » Car si l’on multiplie 66 595 par 8 147
on obtient 542 millions d’exemplaires imprimés, pour 438
vendus. Chiffre cohérent : nous sommes toujours dans la
centaine de millions de livres à détruire.

Oui, trop de livres sont publiés et ça ne va pas s’arranger ! Mais
ce n’est pas une raison pour interdire aux écrivains de publier !
Les écrivains peuvent même essayer de vivre de leurs écrits en
réduisant au maximum les intermédiaires.



Ajouter votre commentaire éclairé

- le 08 juillet 2012 à 10 : 33
par Gerard Lenne : Trop de livres sont publiés ! Comment peut-il en être autrement quand l'"office"* transformé en moyen d'assurer la rentrée nécessaire de fonds pour continuer à éditer, ne correspond plus en rien à la demande des points de vente. Je voudrais défendre les libraires qui ne sont pas tous de vils commerçants et sont même pour beaucoup de vrais amoureux du livre. La profession est étranglée par le mode de distribution qui oblige à une gestion incohérente des réceptions et des retours.
Le livre numérique et le livre objet peuvent cohabiter sans aucun doute, et pendant plusieurs décennies, si la distribution ne continue pas la profession à se transformer en gestionnaire de trésorerie.
* Office : envoi automatique de livres au point de vente, théoriquement accepté par celui-ci mais le plus souvent livré en quantité déterminée par le tirage, et possédant une possibilité de retour total après une période de rayon.

- le 28 juillet 2011 à 04 : 31
par marie : que signifie "trop de livres" ?

- le 28 juillet 2011 à 04 : 31
par paul : Avant le numérique il y avait déjà trop de livres ?!



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter une nouvelle analyse de notre univers littéraire.